Isolation de toiture

Une toiture bien isolée n’aura que des conséquences bénéfiques pour l’individu et ses proches. En effet, la réduction de consommation d’énergie en chauffage et climatisation qui en découle aura des retombées immédiates et sur le long terme sur les finances du ménage, sur son confort, sur la préservation de l’environnement et de la planète. Ainsi, comme une isolation de qualité dure au même titre que la construction, le budget assez lourd engagé pour la mise en œuvre sera compensé bien avant.

Travaux d’isolation de la toiture

La plus grande partie (1/3) de déperdition totale de chaleur d’un logement se fait par le toit, du fait que l’air chaud a tendance à monter pour donner place à de l’air plus froid. Ce qui explique le fait qu’il faut prioriser l’isolation de la toiture. Deux facteurs entrent en jeu pour y parvenir :

  • Les techniques de mise en œuvre. Selon ses priorités, on peut opter entre deux techniques d’isolation de la toiture : l’isolation par l’extérieur ou l’isolation sur toiture et l’isolation par l’intérieur ou isolation sous toiture. Le budget disponible, la nature des combles (perdus ou aménageables), la nature des travaux (construction neuve ou rénovation) peuvent départager le choix
  • Les matériaux d’isolation. Ils sont déjà nombreux sur le marché alors que les fabricants n’ont de cesse pour proposer à la clientèle des produits encore plus performants et plus fonctionnels. D’un autre côté, la démarche qualité environnementale adoptée par l’état incite les citoyens à opter pour l’utilisation des produits de plus en plus écologiques. Comme isolants, on peut citer les isolants naturels plus ou moins écologiques : d’origine, minérale, animale et végétale, les isolants synthétiques, les isolants nouvelles générations y compris les isolants minces.

Prix relatifs à l’isolation de la toiture

Plusieurs facteurs influencent le coût de l’isolation de toiture. Ce sont entre autres, la surface du toit, la nature de l’isolant, la technique de pose, la main d’œuvre suivant la complexité du chantier, etc.

À titre indicatif :

  • Le prix de l’isolant au m2 se situe entre 5 et 25 euros (les isolants écologiques naturels comme l’ouate de cellulose coûtent le plus cher et les isolants classiques types laine de roche ou de verre ont un prix moins élevé).
  • Le coût au m2 de l’isolation des combles perdus est compris entre 15 et 20 euros, et celui des combles aménagés s’estime autour de 60 euros (taxes non comprises).
Fermer le menu