Couvertures de toit en bac acier

Que ce soit pour une couverture de résidence, pour une extension, pour une réfection de toiture, pour une combinaison avec une toiture végétalisée, le bac acier constitue une alternative de choix en termes d’esthétisme et de prix abordable. En effet, associé historiquement aux bâtiments industriels, agricoles ou secondaires, il est adopté de plus en plus par les particuliers pour couvrir leur habitation principale, cela pour de nombreuses raisons. La principale réside dans le fait que les bacs aciers actuels (galvanisés, laqués, zingués, teintés) sont tous traités pour être inoxydables. Par ailleurs, il convient à un toit d’assez faible pente, requiert une charpente plus ou moins légère, garantit un bon écoulement des eaux pluviales, s’harmonise à un style architectural aussi bien traditionnel que moderne. Toutefois, étant sensible à la pollution, il est plutôt indiqué comme couverture des bâtiments en zone rurale. Pour satisfaire tous les besoins, les fabricants proposent de nombreux types de bacs acier en partant du bac acier galvanisé au zinc (entrée de gamme) au bac acier isolé appelé aussi panneau sandwich.

Les atouts et faiblesses d’un revêtement en bac acier

 

Les bacs aciers, utilisées comme couverture se présentent sous formes trapézoïdales (légèrement en U) ou sous forme de plaques imitations tuiles. Ils peuvent être droits, cintrés ou pliés.

Ils sont soit, galvanisés, zingués, laqués, teintés, avec différents coloris : brun, rouge, vert, noir, bleu, etc.

Sur le marché, ils sont disponibles en plusieurs longueurs (jusqu’à 8 m), épaisseurs et largeurs (0,6, 1 m, les plus courantes) de poids d’environ 4 kg et conviennent à une pente allant de 5 à 15 %.

On les pose facilement par emboîtements grâce aux nervures dont ils disposent.

Les atouts

Les revêtements en bac acier présentent de nombreux atouts :

  • Ils ont une durée de vie élevée (plus d’une centaine d’années), sont solides, légers.
  • Ils sont à la fois résistants, mais aussi très maniables (d’où la forme cintrée convenant au toit arrondi).
  • Ils sont faciles à mettre en place et sont étanches, si la pose et soignée.
  • Ils résistent aux mousses et aux champignons et au feu.
  • Avec leur nombreux coloris, les imitations et les finitions disponibles, on arrive à harmoniser les bacs aciers avec la façade par exemple, ce qui rehausse l’esthétique de l’ensemble.
  • Avec une couverture en bac acier, l’écoulement des eaux pluviales est facilité.
  • C’est un produit parfaitement recyclable.
  • On peut recouvrir un toit plat prévu pour être aménagé en terrasse ultérieurement, à condition de mettre en sous-face un revêtement anti-condensation, étant donné qu’il est facile à enlever.

Les faiblesses

Ce type de revêtement présente quand même quelques inconvénients, tels que :

  • La sensibilité, surtout à la pollution, et à la corrosion pour l’entrée de gamme.
  • Une esthétique moyenne
  • Une capacité isolatrice thermique et acoustique relativement peu élevée sauf pour le bac acier isolé.

Le bac acier galvanisé au zinc et le bac acier isolé ou panneau sandwich

 

Le bac acier galvanisé au zinc

Le bac acier galvanisé au zinc, plus économique sans isolant, avec son pare-vapeur doté ou non d’un revêtement de régulateur de condensation est :

  • Un produit très léger.
  • S’adapte à une pente de 10 % au maximum.
  • Est disponible sous une large gamme de coloris et de finitions.

Toutefois, il conduit le froid en hiver et la chaleur en été. Cette variation de température inconfortable pour les occupants peut entrainer la condensation de la vapeur d’eau qu’on peut cependant résoudre en équipant la couverture en bac acier par un revêtement absorbant.

Il se pose par vissage de tire fond, directement sur les liteaux. Il est conseillé d’insérer des rondelles de caoutchouc avant de visser pour limiter la corrosion due à l’humidité.

Le bac acier isolé ou panneau sandwich

Le bac acier isolé ou panneau sandwich est une couverture autoportante, car sa pose ne requiert pas de support continu. Il est composé de parement extérieur en acier galvanisé et extérieur en acier plaqué galvanisé ou en alu, entre les deux, se trouve un isolant en laine de roche ou en mousse de polyuréthane.

C’est un excellent isolant thermique, acoustique et s’avère un véritable anti-incendie, grâce à cette composition.

Sa qualité autoportante s’explique par sa rigidité obtenue grâce à sa forme comportant des nervures espacées.

Il constitue une solution idéale en rénovation de toiture en tant que complément d’isolation par l’extérieur, mais également en extension, cas de création de véranda, étant adapté aux pentes faibles.

En d’autres termes, le panneau sandwich :

  • Est léger, durable, facile à poser.
  • Possède une grande résistance mécanique et une bonne étanchéité à l’air, en tant que couverture.
  • Résiste à la corrosion, au feu et à la vapeur d’eau.
  • S’acquiert à un prix assez élevé.
  • Il est disponible en plusieurs longueurs et épaisseurs, finitions, imitations et coloris. À ce propos, un style classique peut être obtenu avec l’imitation tuile et un style moderne en jouant avec les teintes.
  • Les panneaux sont fixés directement sur les pannes en bois ou en métal de la charpente.

Prix indicatifs pour quelques types de bacs aciers utilisés comme couverture

 

Entre les deux types extrêmes, il existe tout une variété de bacs aciers se distinguant par leurs compositions spécifiques, leurs qualités techniques et leurs prix. À ce propos il y a, entre autres :

  • Le bac acier dit anti-condensation  qui est équipé d’un pare-vapeur et d’un isolant qui visent à empêcher ou limiter la formation de la condensation, mais aussi l’évacuation de l’humidité.
  • Le bac acier muni de feutre en sous face (quelques mm d’épaisseur) n’empêche pas les phénomènes de condensation, mais les régule. Le feutre joue un rôle anti-goutte et protège ainsi l’isolant.
  • Le bac acier transparent ou encore translucide qui est conçu avec du polycarbonate transparent ou du polycarbonate alvéolaire ou plus récemment avec du  polyester. Leur prix est cependant très élevé, car ils nécessitent des techniques de pose particulières garantissant l’isolation et l’étanchéité du revêtement.

Le prix d’une plaque ou d’un panneau en bac acier dépend de plusieurs paramètres comme les dimensions, les finitions, les options techniques qu’ils comportent, etc.

Dans ces conditions voici quelques prix indicatifs au m2, pose non comprise :

  • Le bac acier galvanisé au zinc (entrée de gamme) s’acquiert à partir de 9 euros.
  • Le bac acier, anti-condensation s’estime à plus de 30 euros.
  • Le bac acier imitation tuile se paie à partir de 10 euros.
  • Le bac acier isolé  s’achète à plus de 25 euros.

À noter que :

  • Avant de poser une couverture en bac acier, il faut se renseigner sur les réglementations relatives à la toiture (matériau, couleur, etc.) en vigueur dans la région concernée.
  • Il est préférable de confier la pose d’une couverture à des professionnels si on veut un résultat de qualité d’autant plus qu’il s’agit d’un travail en hauteur. Toutefois, pour pouvoir profiter d’un meilleur rapport qualité/prix, faire établir plusieurs devis par des professionnels concurrents est l’attitude la plus judicieuse à prendre.
Fermer le menu