En plus de son rôle principal de protection, le toit doit également assurer une fonction esthétique. Dans ces fonctions, la couverture doit être imperméable, pour que les autres éléments comme les systèmes d’isolation et la charpente ne soient pas exposés aux infiltrations, qui constituent les principales sources de problème de toiture. Dans cette optique, et en vue d’une meilleure durabilité, il est essentiel d’assurer un travail de qualité, tout en garantissant la performance du système d’évacuation. Ainsi, pour définir la qualité d’une couverture, plusieurs indicateurs sont à analyser : sa durabilité, le niveau de sécurité qu’elle offre et son esthétique. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’un entretien régulier reste une des meilleures façons de garder la performance de la toiture, car elle est en permanence exposée à diverses agressions. Pour remplir au mieux à toutes ces conditions, les professionnels ont utilisé toute une multitude de matériaux de toiture. En dépit des efforts, des recherches et des moyens techniques mis en œuvre sur le sujet, les matériaux de couverture ne sont pas nécessairement parfaits. Il y aura toujours des avantages, mais aussi des inconvénients. Parmi les matériaux les plus aptes à répondre aux critères, la tuile dont la tuile en terre cuite a fait ses preuves. Ce matériau a occupé et occupe toujours une place très importante dans l’industrie et le marché de la couverture. Avec les progrès techniques actuels et la richesse en matière première, la tuile en terre cuite est présentée suivant une gamme très riche de formats, de formes, de teintes et de types pour être utilisée comme matériau de couverture. Bien évidemment, ces différents modèles auront ses atouts et ses faiblesses, mais auront aussi des répercussions sur les prix de la tuile.

La tuile en terre cuite canal

 

Désignée également par tuile méditerranéenne, la tuile canal est le type le plus ancien. Ce type a traversée des siècles et des siècles pour arriver à sa performance actuelle, mais le principe est toujours le même, avec l’utilisation d’une paire de tuile successifs.

La tuile canal prend en effet la forme d’une gouttière, avec des largeurs moins importantes dans sa partie supérieure (en forme de trapèze). Les deux tuiles dont l’une placée en dessous (tuile courante) de l’autre (tuile de couvert) de manière à ce qu’elles soient imbriquées (la partie concave de la tuile courante est tournée vers le haut et inversement pour la tuile de couverture).

Le mode de fixation de la tuile canal se fait de deux manières, selon le support en place. Soit, elles sont fixées par clouage ou scellage ou par l’intermédiaire d’ergots pour les supports continu. Soit elles sont fixées à l’aide de chevrons pour les supports discontinus.

Avec la technique de pose, le principal intérêt de ce type de couverture repose sur l’esthétique qu’elle confère à la toiture. La régularité de l’ondulation, ainsi que le jeu de lumière (si on utilise des tuiles à teintes non identiques) sont des caractéristiques propres à la tuile canal.

Par contre, ce type de couverture est conseillé pour les toitures à faible inclinaison (de 15° à 25°), car avec la paire de tuile, elle présente un poids assez lourd de près de 95 kilogrammes par m2. Par ailleurs, la performance de la tuile canal en termes d’étanchéité est relativement limitée si elle n’est pas vernissée ou émaillée.

Le prix hors pose de la tuile canal par mètre carré se situe entre 22 et 40 euros, avec environs 25 tuiles pour un mètre carré.

La tuile en terre cuite plate

 

Ayant des bords arrondis ou en pointes, la tuile plate est une tuile de forme rectangulaire. C’est sous cette forme que la tuile est la plus prisée, car ce type confère un rendu particulièrement élégant à la couverture.

On peut retrouver le recouvrement simple. On utilisera alors une simple couche de tuile plate, rangée en quinconce. Etant la plus économique, ce type de recouvrement est le plus utilisé, mais il présente également l’avantage d’être moins lourd. Par contre, l’étanchéité offerte par ce type de recouvrement est moins sûre. Pour limiter cette faiblesse, les professionnels en recours à des planchettes de bois mince placé sous les joints. On retrouve également le recouvrement double, qui utilise plusieurs couches de tuiles (deux à deux tiers) et suivant le même principe de  pose que le recouvrement simple. Ce type de recouvrement offre une meilleure étanchéité, mais est évidemment plus coûteux. Enfin, il y a le recouvrement couronné caractérisé par l’utilisation de lattes, placées de manières plus espacée. Les tuiles sont dotées de système d’accrochage ou de trous pour leur fixation.

La texture des tuiles ainsi que la structure plate offre à ce type de matériau une grande capacité de résistances face aux agressions atmosphériques (vent et humidité). Avec un poids moyen de 60 kilogrammes par mètre carré, les tuiles plates sont adaptées aux toits très inclinés d’au moins 35 °. Les modes de recouvrement des tuiles plates permettent de créer des motifs. C’est d’ailleurs le seul type de tuile qui permet de créer des formes ornementales. Originalement de couleur ocre, on peut retrouver actuellement des tuiles plates rouges ou même noires.

Le prix hors pose d’une couverture en tuile plate tourne autour de 35 euros le mètre carré.

La tuile en terre cuite à emboîtement

 

La tuile à emboîtement ou tuile mécanique est la forme de couverture en tuile la plus récente et est connue par sa facilité de pose. Comme son nom l’indique, le mode de recouvrement se fait par emboîtement des tuiles. Elles sont ainsi dotées de rainures pour pouvoir s’emboîter entre elles et ne nécessite aucun autre système de fixation.

Les tuiles à emboîtement se caractérisent par leurs poids très légers de 30 kilogrammes pour un mètre carré. Elles sont ainsi très stables et peuvent être utilisées quelle que soit la pente de la toiture. Par contre, elles offrent une esthétique parfois peu convaincante. Pour remédier à cette faiblesse, les tuiles à emboîtement sont aujourd’hui présentées suivant des modèles différents et des teintes variés.

Le prix d’une toiture en tuile à emboîtement par mètre carré va de 20 à 30 euros, pose non comprise.

La tuile en terre cuite pour conserver le patrimoine architectural régional

 

Non seulement, la couverture en tuile en terre cuite est présente presque partout en France, mais le type et la couleur caractérise une région. A titre d’exemple :

  • La tuile plate est typique de la région Centre (Ouest parisien), sans doute pour l’élégance de sa forme.
  • La tuile à emboîtement, se rencontre aux régions venteuses et pluvieuses comme la région du grand Est, étant donné sa facilité d’évacuer l’eau de pluie assurant ainsi une étanchéité fiable au cours du temps.
  • Pour la région méditerranéenne avec un climat plus clément, donc une toiture à faible pente, c’est la tuile canal qui domine le climat.
  • Pour les teintes, les plus fréquentes sont l’ocre, le rouge, le noir, le bleu cobalt, etc. C’est la commune et le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine qui conseillent et indiquent le type et la teinte de tuile convenant au style architectural de la localité.

Les autres déclinaisons de la tuile

 

Pour répondre aux différentes exigences et aux besoins grandissants, les tuiles sont actuellement fabriquées à partir d’autres matières. Tout comme la terre cuite, chacun de ces types de tuile présente ses atouts et ses faiblesses.

On a par exemple les tuiles en métal, qui peut être du zinc ou du cuivre qui sont des matériaux minces et faciles à modeler mais parfois cher. Il y a la tuile en béton qui est l’une des moins chères mais offre le moins d’esthétisme. On peut aussi choisir la tuile en verre, qui permet d’apporter plus de lumière à la maison, mais n’est pas adaptée à tous les types de toit. Enfin, il y a la tuile photovoltaïque qui est connu pour sa capacité de convertir l’énergie solaire en électricité, mais qui est très chère à l’acquisition.

En bref, la tuile en terre cuite est un excellent matériau de couverture, dont les modèles différents permettent de choisir celle qui est le plus adaptée aux besoins. Les atouts communs des tuiles en terre cuite, quel que soit le modèle, réside dans le faite qu’elles sont très écologique, ont des capacités d’isolation thermiques très élevées et présentent une longévité importante pouvant aller jusqu’à plus de 70 ans.

Devis urgent

1.Type de travaux à effectuer
2. Code postale